Quel enduit choisir pour du placo ?

Avant de pouvoir peindre les murs, en particulier lors d’un projet de rénovation, assurez-vous que les murs sont en parfait état. Pour ce faire, les murs doivent être nettoyés et traités au cas où ils ont des traces d’humidité. S’il y a des fissures, les sources devront être déterminées et éradiquées avant de se lancer dans le remplissage avec un revêtement spécifique. Dès qu’ils sont enfin prêts, ils doivent être enduits de plâtre lissant, c’est-à-dire les préparer pour les travaux de décoration ou recevoir une couche de peinture. Contrairement au revêtement de patching qui ne s’applique qu’aux petites surfaces, le plâtre lissant doit couvrir tous les murs à rénover. En outre, il peut être placé à l’extérieur comme à l’intérieur. Notez que la pose d’un plâtre de remplissage et le lissage d’un plâtre de finition sur les murs eux-mêmes n’ont rien de compliqué si vous choisissez les bons outils. Parmi ces derniers se trouve principalement le couteau de revêtement, un outil à choisir soigneusement. Aperçu des critères sur lesquels guider votre choix de couteau en plâtre.

Couteau de revêtement : de quoi parlons-nous exactement ?

Également connu sous le nom de lame de revêtement, uncouteau de revêtement est sans aucun doute l’un des principaux outils les plus utilisés par les bagueuses et les sous-verres. Comme son nom l’indique, c’est un couteau spécial permettant aux plâtres ou sous-verres de placer, selon les règles de l’art, les plâtres lissant sur les murs que l’on veut recouvrir de papier peint ou que l’on veut peindre pour même la surface. Un couteau de revêtement leur permet également de remplir les fissures et les trous avec un revêtement de remplissage. En d’autres termes, un tel outil est équipé d’une poignée particulièrement ergonomique et d’une lame plate généralement de différentes formes et disponibles en différentes largeurs. Il est spécialement conçu pour gâcher le revêtement, mais aussi pour l’étaler sur la surface à revêtir et le lisser pour assurer ses finitions .

Lire également : Comment enlever des tâches noires sur du plastique ?

Choisir un couteau de revêtement basé sur le matériau utilisé pour la fabrication de sa lame et sa poignée

Il est décidé, nous sommes se préparer à se équiper d’un couteau de revêtement afin de réhabiliter les murs (à l’intérieur ou à l’extérieur) de sa maison avant de peindre. Cependant, lorsque vous n’êtes qu’un bricoleur amateur, parfois vous pouvez facilement vous perdre dans la jungle avec des lames à revêtir. Concrètement, aujourd’hui il y a tellement de modèles différents que nous ne savons plus qui guident son choix. Ainsi, afin de mettre la main sur la perle rare, il est important de baser ce choix sur différents critères fondamentaux.

A lire en complément : Comment cacher les poubelles dehors ?

Choisir un couteau de revêtement en fonction de sa lame

Parmi ces derniers, nous citons principalement le matériau avec lequel la lame du couteau de revêtement est conçue . Cette lame peut généralement être faite de fer ou d’acier inoxydable. Notez que les amateurs sont ceux qui utilisent les couteaux pour être recouverts d’une lame de fer le plus. Malgré sa grande résistance aux chocs ainsi que sa dureté particulièrement importante, ce dernier peut facilement s’user. Par exemple, lorsqu’il est souvent laissé dans un seau rempli de eau, il y a un fort pari qu’il rouille après quelques jours. D’autre part, une lame en acier inoxydable est aussi résistante qu’étanche à la imputabilité. Bien entretenu, il a une durée de vie généralement oscillante de 5 et 6 ans.

Choisir un couteau de revêtement en fonction du matériau de la poignée

En outre, une attention particulière devrait être accordée au matériau de la poignée . Alors que les poignées en bois sont très confortables et résistantes aux chocs, les poignées en plastique sont en acier inoxydable et très ergonomiques. Il convient également de noter que le bois absorbe parfaitement la transpiration, et empêche ainsi l’apparition de cloques. D’autre part, contrairement aux poignées en plastique, les poignées en bois nécessitent des mesures d’entretien appropriées et peuvent se fissurer au contact de l’eau.

Choisir un couteau de revêtement en fonction de la largeur et de la flexibilité de sa lame et son utilisation

Un autre critère sur lequel choisir un couteau de plâtre est la largeur de sa lame , qui habituellement peut aller de 1 cm à 100 cm. Logiquement, tout dépend de la surface qui est désirée à enduire. Plus elle est grande, plus la lame devrait être large pour permettre à son utilisateur de mobiliser une grande quantité de matériel et bien sûr de travailler plus facilement, plus rapidement et bien sûr, plus propre.

La flexibilité de la lame de revêtement est également importante. Plus rigide et épais, un couteau d’entraînement facilite le branchement ou encore mieux distribuer un revêtement plus ou moins épais. Cependant, le lissage peut être plus fastidieux. D’autre part, une lame plus douce facilite le lissage de la surface à revêtir, mais est plutôt difficile à utiliser avec des revêtements épais. Dans tous les cas, il est recommandé de se déplacer vers une lame flexible pour des travaux de précision tels que le remplissage de petites fissures ou de petits trous, ou même de petites retouches. D’autre part, une lame rigide est recommandée lorsque vous voulez enlever les plâtres endommagés, les vieilles couches de peinture, ou enlever le vieux papier peint.

Choisir un couteau de revêtement selon au type de connexion entre la lame et la poignée

Lors de la sélection d’un couteau de plâtre, une attention particulière doit également être accordée à la vérification de la connexion entre la poignée et la lame . Ce détail peut sembler anodin, mais il faut admettre qu’il a un impact sur la qualité du produit. Il existe généralement deux variantes dans la fixation de la lame à revêtir sur la poignée. La fixation encastrée est celle qui est bon marché, mais aussi celle qui sape la longévité du couteau de revêtement. D’autre part, une lame de revêtement agrafée sur la poignée est aussi qualitative que urable.

ARTICLES LIÉS