Conditions d’obtention d’un prêt immobilier : l’analyse de votre banquier

Quand vous déposez un dossier pour une demande de prêt, le banquier peut prendre des semaines, voire des mois avant de vous donner une réponse. En effet, il faut du temps au banquier pour passer à la loupe chaque document constituant votre dossier. Pour valider le crédit, voici les critères sur lesquels les banques et les institutions financières analysent.

Vos sources de revenus

Lors de la demande de crédit, il ne sert à rien de cacher à votre banquier vos sources de revenus. Si vous touchez un loyer d’un investissement locatif dont vous êtes propriétaire, le banquier peut vous accorder un taux plus attractif. Cependant, même si vous n’avez pas un gros salaire, votre dossier ne sera pas écarté par le banquier. Pour qu’il se penche sur votre profil, montrez-lui que vous avez un apport personnel d’au moins 10% du total de votre achat immobilier et que vos comptes sont en règle.

A voir aussi : Baisse des taux des crédits immobiliers à prévoir avec le coronavirus ?

Votre taux d’endettement

Si le banquier peut fermer les yeux sur votre petit salaire, il ne manquera pas de voir votre taux d’endettement. Il s’agit de la part de votre revenu que vous pourrez dédier au remboursement du prêt. Ce taux ne doit pas aller au-dessus des 33%. Si en se penchant sur vos dossiers, la banque s’aperçoit que votre taux d’endettement dépasse les 33%, votre demande se verra refusée. Pour vérifier votre taux d’endettement, la banque prendra en compte vos charges obligatoires, notamment votre loyer, vos impôts, les mensualités de vos prêts en cours et de vos assurances.

La durée du prêt immobilier

Pour vous, peut-être, il n’y a pas de grande différence si ce n’est que sur la durée entre un crédit de 10 et de 20 ans. Pour le banquier, un crédit à une durée longue présente un risque. De ce fait, il va faire attention à votre âge, à votre situation professionnelle ou à votre projet immobilier. L’étude du dossier prendra alors encore plus de temps et la banque peut vous faire une proposition qui ne correspond pas forcément à celle que vous attendez.

A voir aussi : Le cash flow ou l'art d'investir idéalement dans l'immobilier

Votre situation professionnelle

Pour la banque, une personne qui a un contrat à durée indéterminée a une source de revenus pérenne. Ceci dit, elle est capable d’assurer le remboursement du prêt. Votre ancienneté professionnelle peut également jouer en votre faveur, car si vous avez une ancienneté élevée, le banquier sera plus rassuré.

L’assurance emprunteur

Il faut comprendre que si vous n’avez pas d’assurance emprunteur, la banque ne pourra en aucun cas accorder ce crédit. Pourtant, le souci peut aussi provenir de votre assureur, car il peut vous refuser l’assurance pour certains cas, notamment l’exercice d’un sport à haut risque ou d’un métier dangereux. Lors de la demande d’assurance, on peut aussi demander votre dossier médical et là, si on constate que vous avez de lourds antécédents médicaux ou si vous souffrez d’une maladie grave, on peut vous refuser l’assurance emprunteur, ce qui dit que la banque peut vous refuser votre demande de crédit.

Bien choisir L’assurance de prêt immobilier

Une fois que vous avez compris le fonctionnement de l’assurance du prêt immobilier, vous pouvez donc faire un choix. Pour bien choisir une assurance emprunteur, il est important de prendre en compte certaines choses. Tout d’abord, vous devez savoir à quels types de situations vous pourriez mettre en péril votre remboursement de prêt.  Il est aussi très important de savoir jusqu’à quel âge vous serez couvert par votre assurance. Enfin, il est impératif de savoir si les garanties sont valables pendant la durée du prêt. Ainsi, il est très important de bien regarder toutes les garanties proposées. 

Pour avoir une assurance qui vous couvre le mieux possible, en cas de danger dans le remboursement de votre prêt, vous devez préciser au mieux vos besoins. Cela permettra d’ajuster le contrat en fonction de votre situation. Il n’est pas toujours recommandé de s’en tenir aux tarifs indiqués, mais de regarder toutes les offres et garanties dans le détail.

Enfin faites attention au moment de la signature à ne pas être négligent. Portez votre attention sur les conditions générales, les garanties, mais aussi le type d’indemnisation. 

Le calcul du taux de l’assurance de prêt immobilier

Ce calcul se détermine grâce à certains critères. Ces derniers sont : l’âge, l’état de santé de l’emprunteur mais aussi le type de contrat. En effet, certaines personnes peuvent souscrire à une assurance de groupe et d’autres à des assurances classiques.  Ainsi, il est très important que vous fassiez des devis comparatifs. D’un assureur à l’autre, le taux peut changer et être moins avantageux pour vous. Le taux d’assurance peut être très élevé et représenter plus d’un quart du prêt. Vous pouvez donc demander des conseils auprès des assureurs ou chercher une personne compétente qui vous trouvera la meilleure assurance en termes de prix.

ARTICLES LIÉS