Tout savoir sur les travaux éligibles à la prime énergie

La prime énergie est une subvention octroyée par l’État aux personnes souhaitant améliorer la performance énergétique de leur chez-soi, en particulier les foyers aux revenus modestes.

Ce bonus se présente sous forme de chèque et s’accompagne de diverses aides aux travaux permettant d’économiser en énergie.

A lire aussi : Comment savez-vous si vous avez besoin de reconstruire votre toit ?

Toutefois, une telle gratification ne s’acquiert pas aussi facilement et les intéressés doivent remplir les conditions nécessaires pour l’obtenir.

À ce titre, ils doivent effectuer une série de travaux susceptibles de les rendre éligible pour une prime énergie. Alors, quels sont ces travaux ?

A lire en complément : Comment poser des carreaux sur la dalle de béton ?

Les travaux d’isolation

L’isolation est un processus visant à limiter le transfert de chaleur entre une zone chaude et une zone froide.

Ce mécanisme consiste à apporter de la chaleur dans un endroit assez froid pendant les périodes frigorifiques et d’insuffler un peu de fraîcheur dans un lieu chaud pendant les saisons caniculaires.

Il existe différentes formes d’isolation :

  • Isolation de la toiture et des combles : Les combles et les toitures constituent de véritables déperditions énergétiques. Pour mieux les isoler, il convient d’asperger de la laine spéciale dans les greniers de sorte à mieux limiter les fuites de température.
  • Isolation des murs : Les murs contribuent également à l’infiltration exagérée de froid et de chaleur s’ils sont mal isolés. Dans ce cas, il est plus convenable d’y appliquer des isolants minéraux. De cette façon les énergies seront efficacement stockées.
  • Isolation du plancher : D’après les spécialistes, 7% des déperditions énergétiques d’une maison proviennent du plancher. À l’instar des combles et des murs, il est fondamental d’y appliquer un isolant performant, comme la laine de verre ou bien le liège non expansé brut. Ces éléments évitent l’échappement futile d’énergie.
  • Isolation des portes et des fenêtres : Les portes et fenêtres constituent des ponts énergétiques, autrement dit des éléments qui assurent facilement l’infiltration de la chaleur et du froid. Il suffit qu’une fissure soit présente sur la structure externe pour laisser entrer les courants d’air et l’air chaud.

Pour pallier à cet incident, il est nécessaire de vérifier le bon état de ces ouvertures et de les calfeutrer avec du plâtre s’il y a présence d’entailles sur la couche externe.

Les travaux de chauffage

Le chauffage est l’ensemble des procédés visant à augmenter la chaleur à l’intérieur d’un foyer, tout en essayant de maintenir le confort thermique et de limiter la température ambiante.

Dans le cadre de l’éligibilité à la prime d’énergie, on recommande les moyens de chauffage naturels.

Pour ce faire, on recourt aux méthodes suivantes :

  • Usage du chauffage à condensation : Un chauffage à condensation est très efficace du fait qu’il consomme peu d’énergie par rapport aux chaudières classiques, mais produit le même, voire plus de confort que le chauffage habituel. En effet, il permet d’économiser plus de 30 % sur la facture et l’énergie. En outre, il est très productif, car il fournit plus de chaleur saine tout en émettant peu de gaz nocif. C’est un moyen efficace pour combattre la pollution de l’atmosphère, l’installation de ce système permet de bénéficier de l’éco-prime énergie.
  • Utilisation d’une chaudière à biomasse individuelle : À l’instar du chauffage à condensation, la chaudière à biomasse individuelle sert à limiter l’émission de gaz à effet de serre qui impacte négativement sur l’air. Elle permet également d’effectuer des économies sur la facture et sur l’énergie. Utilisant des ressources naturelles comme les combustibles à base de bois, ce système    émet de la chaleur pure et douce à l’aide de la fonctionnalité fluide frigorigène.
  • Utilisation du ballon thermodynamique : Le ballon thermodynamique sert à récupérer les calories contenues dans l’air où il est installé pour chauffer le foyer. Pour un chauffage optimal, ce système doit être installé dans une pièce supérieure à 8 m2 ou bien une pièce dont la température est invariable. Pour bénéficier de la prime d’énergie grâce à ce système, le professionnel en charge de l’installation doit être certifié RGE.

L’utilisation de l’énergie renouvelable

Les énergies renouvelables sont des énergies pures consistant à réduire l’empreinte carbone.

Contrairement aux énergies fossiles qui sont extraites de la carbonisation de débris d’animaux ou de végétaux, les énergies renouvelables proviennent des éléments bios.

Le recours à ce mécanisme se présente sous différentes formes :

  • Raccordement d’un bâtiment résidentiel à un réseau de chaleur : Le raccordement à un réseau social incombe l’installation de canalisations sous terre afin qu’il émane de la chaleur dans le foyer dans lequel le système est installé. Pour obtenir une prime d’énergie grâce à ce système, l’installation devra être effectuée par un professionnel.
  • Usage du chauffe-eau solaire individuel : Comme son nom l’indique, il s’agit d’un processus visant à chauffer de l’eau par le biais de la chaleur solaire. L’usage de ce système incombe l’installation de panneaux photovoltaïques et d’autres outils permettant d’extraire l’énergie solaire.

Le recours à la programmation

La programmation incombe une série de modifications au niveau de l’aération de son foyer. Comprenant que la qualité de l’air impacte non seulement sur le confort thermique du foyer, mais aussi sur l’état de santé des occupants de la maison, les autorités locales recommandent la programmation aux habitants afin qu’ils bénéficient de la prime d’énergie.

Pour obtenir une subvention énergétique grâce à ce système, le professionnel en charge de l’installation doit être certifié RGE. La programmation inclut l’amélioration du système de ventilation.

D’ailleurs, ce système est composé de deux formes, dont la ventilation VMC simple flux qui consiste à absorber le CO2 s’évaporant dans la maison et à le remplacer par de l’air frais et le système de ventilation VMC double flux qui vise à chauffer l’air introduite une fois l’avoir purifié.

ARTICLES LIÉS