Maçonnerie métier : tout ce que vous ignorez sur cette profession !

maçonnerie

Pour une raison ou une autre, vous avez déjà surement eu recours à un professionnel en maçonnerie. Utiles pour bâtir des édifices et réaliser toutes autres œuvres de maçonnerie, ce sont des artisans dont vous pourriez ignorer de nombreuses modalités. En lisant cet article, vous découvrirez beaucoup de nouvelles informations sur cette profession.

La formation nécessaire

D’après les idées reçues, le professionnel en maçonnerie n’a pas besoin d’un diplôme pour exercer. Même si cela est vérifié dans certains cas, il existe pas mal de maçons qui possèdent des diplômes suivant leurs domaines de spécialisation.

A lire en complément : Comment nettoyer une plaque de cuisson à induction noire ?

En effet, pour devenir maçon, il sera nécessaire de suivre des formations diplômantes comme le CAP maçon (constructeur en béton armé du bâtiment) ou le CAP constructeur d’œuvre d’art. Vous sortirez donc avec un brevet professionnel ou un BTS en bâtiment.

Toutefois, vous pourrez exercer le métier sans pour autant être diplômé. Dans ce cas, il vous faudra fournir un justificatif d’une expérience professionnelle de 3 ans dans l’Union européenne. Il est à fournir à la Chambre des Métiers et de l’artisanat.

A découvrir également : Quel enduit choisir pour du placo ?

Les services du professionnel maçon

Pour les néophytes, le maçon n’est utile que pour construire des édifices. Cependant, il peut fournir toute une panoplie de services. Toutefois, le type de service que propose le maçon dépendra de son domaine d‘expertise.

Ainsi, un maçon sera utile pour la restauration d’un édifice par exemple. Si pour des constructions, vous avez besoin d’une certaine technicité dans la mise en place de la fondation, il peut également vous être utile.

Le professionnel en maçonnerie peut être également sollicité pour la construction des murs. Aussi, un maçon peut enduire vos façades, démolir vos mûrs, réaliser une chape aussi bien en intérieur qu’en extérieur, etc.

Le salaire du maçon

Le salaire du maçon varie selon le statut de ce dernier. Ainsi, pour un maçon indépendant ou salarié, la fourchette salariale ne pourra être la même. En effet, la situation géographique, l’expérience et la notoriété du professionnel sont des facteurs qui peuvent influer sur le salaire.

En général, un maçon débutant peut gagner le SMIC soit environ 1500 euros par mois. Cependant, lorsque ce dernier est indépendant, selon ses prestations, il pourrait réaliser des entrées entre 1800 et 5500 euros.

Les évolutions de carrière

Selon l’expérience acquise par le professionnel, ce dernier peut occuper des postes plus importants, s’il est salarié. Ainsi, il ne sera pas rare qu’en cours de carrière, le maçon soit chef d’équipe ou chef chantier de gros-œuvre.

À cet effet, le salaire du professionnel en maçonnerie peut être conséquent, selon ses interventions. Néanmoins, lorsque ce dernier est salarié, il devra se conformer aux périodes de congés ou de vacances. Ce sont des temps qui induisent une inactivité du professionnel et donc qui limitent les entrées d’argent.

Cependant, le maçon peut se mettre à son compte. Avec ce statut, il ne sera plus soumis à des facteurs limitants. Le salaire mensuel dans ce cas dépend exclusivement de la fréquence des sollicitations. Avec une bonne expérience et donc avec de la qualité, il peut réaliser plus de 7000 euros de salaire.

Voici donc quelques modalités que vous ignoriez à propos des professionnels en maçonnerie.

ARTICLES LIÉS