Quand et comment rempoter mon Camélia ?

red rose flowers

Le camélia est une plante spéciale dont la culture se fait généralement en pot. Pour une plante spéciale, il faut un entretien spécial. Pour mener à bien l’entretien de votre élégant arbuste aux feuilles ovales, vous devez vous munir de certaines informations. Il vous faut par exemple connaitre quand et comment rempoter votre camélia.

Quand remporter mon camélia ?

Le Camélia est un magnifique arbuste qui de temps à autre a besoin d’être rempoté. En général, le rempotage du Camélia se fait à deux occasions. Le premier rempotage se fait après l’achat et le second se fait lorsque les feuilles se mettent à jaunir ou en fonction de la croissance.

Lire également : Maçonnerie métier : tout ce que vous ignorez sur cette profession !

Le rempotage après l’achat

Le rempotage est une pratique importante et courante qui se fait lors de l’entretien du camélia. Cette action permet notamment de faciliter la croissance du jeune arbuste. Vous ne le savez peut-être pas, mais le pot dans lequel est contenu le camélia à l’achat est petit. Ce qui signifie qu’à la longue, vous allez devoir le changer pour apporter plus de confort à votre plante.

Le rempotage en fonction de la croissance

Le second rempotage se fait en fonction de la croissance du Camélia. En effet, plus votre plante se développe, plus elle a besoin d’un pot plus grand. Vous devez donc être attentif à sa croissance afin de lui trouver un pot plus grand. En général, ce rempotage se fait régulièrement en automne. Hormis la croissance, il y également un autre signe qui vous permet de savoir quand rempoter. Il s’agit en effet du jaunissement des feuilles. Retenez toutefois que les feuilles jaunissent en moyenne chaque 2 ou trois ans.

A lire en complément : Cheminée, insert ou poêle à bois : comment choisir ?

Comment remporter son Camélia ?

Le rempotage ou changement de pot est un processus méticuleux qui se fait en plusieurs étapes. Il faut entre autres trouver le pot idéal, le terreau approprié, ou encore la méthode adéquate.

Le choix du pot

La première étape d’un rempotage consiste à trouver le pot parfait. À cet effet, il est important de savoir que le Camélia est une plante qui est en constant besoin de fraicheur. C’est pour cette raison qu’il est souhaitable de ne pas porter votre choix sur les pots qui sont faits en terre cuite. Lesdits pots ont deux défauts. En plus d’absorber l’eau, ces pots sèchent vite. Pour éviter ce genre de situation, misez sur des pots en résine ou en plastique.

En dehors de la matière, il est conseillé de choisir un pot qui est plus grand que le précédent de 2 centimètres ou carrément un plus grand pot capable de supporter entre 5 et 6 litres au minimum.  L’avantage de choisir un pot plus grand est qu’il supporte facilement un plus grand volume de terre ; ce qui protège au mieux les racines de votre plante. Pour finir, faites plusieurs trous circulaires au fond du pot afin de faciliter l’évacuation de l’eau.

La sélection du terreau

Le camélia est une plante acidophile, c’est-à-dire qu’elle s’épanouit en terre acide. Partant de ce principe, vous devez être plus attentif dans le choix des terres avec lesquelles vous allez la rempoter. Ainsi, vous pouvez par exemple faire un mélange équilibré de terre de bruyère et de terreau enrichi. En outre, vous pouvez également composer le substrat d’un tiers de

  • terre de bruyère ;
  • terre franche ;

Un mélange de ces ingrédients vous permettra d’obtenir du terreau acide qui sera aussi riche que léger. Cependant, il faut préciser que le rempotage à l’engrais se fait annuellement. Il est donc inutile d’ajouter de l’engrais lorsque vous faites un rempotage pendant la floraison ou en hiver. Pour finir, il faut procéder au drainage.

La méthode de rempotage du camélia

La dernière étape du rempotage se fait en cinq parties. D’entrée, sortez la motte du pot et trempez-la dans un seau d’eau. C’est une étape qui dure quelques minutes et au cours de laquelle vous verrez des bulles d’air à la surface. Elle prend fin quand il n’y en a plus. Retirez la motte et laissez-la s’égoutter. En parallèle, installez la couche de drainage à laquelle vous allez ajouter le mélange préparé à bonne hauteur pour assurer du confort aux racines.

ARTICLES LIÉS