Comment transformer sa cave ?

L’aménagement de caves est une rénovation populaire. Un nombre croissant de personnes veulent savoir comment convertir une cave et tirer le meilleur parti de cet espace. Les conversions de caves constituent un excellent moyen d’agrandir et de rénover votre propriété existante sans empiéter sur votre jardin. Elles constituent également un excellent moyen d’étendre votre superficie si vous n’avez pas du tout d’espace de jardin.

Les conversions de caves ajoutent un tout nouveau niveau à votre étage et peuvent être utilisées à diverses fins, comme de nouveaux espaces sociaux ou des chambres. Par conséquent, cela en fait souvent de meilleures options que les conversions de grenier. De plus, l’aménagement d’une cave ajoute de la valeur à votre propriété, ce qui signifie que vous faites un investissement financier à long terme qui sera rentable si vous décidez de vendre votre maison.

Lire également : Comment décorer notre habitat avec des fleurs spéciales ?

Espace et accès

Établissez une liste de contrôle pour déterminer si votre cave peut être aménagée. Quelle est la taille de l’espace au sol, et est-il divisé en plusieurs petites pièces qu’il faudra ouvrir ? Est-elle sèche ? Quelle est la hauteur des plafonds ? Existe-t-il un bon accès ou faudra-t-il en créer un ? Existe-t-il des puits de lumière ou des fenêtres, et sont-ils déjà suffisamment grands ou devront-ils être agrandis ?

La faible hauteur des plafonds, l’humidité et le manque de lumière naturelle sont les trois grands problèmes, qui peuvent tous être résolus avec l’aide de spécialistes. Des entreprises spécialisées dans les travaux souterrains ont vu le jour dans les villes, où l’ajout d’espace supplémentaire sous terre a tendance à être le plus rentable financièrement, et elles peuvent même créer des sous-sols entièrement rénovés.

A lire en complément : Fin des tarifs réglementés du gaz : quand, comment et pourquoi ?

Non seulement elles peuvent fournir l’expertise technique spécialisée nécessaire au projet, mais elles offrent tout en un, de la conception à l’aménagement.

Planification, réglementations et murs mitoyens

Si vous ne souhaitez effectuer que des modifications internes légères impliquant l’imperméabilisation (c’est-à-dire pas d’excavation, de reprise en sous-œuvre ou de puits de lumière supplémentaires qui modifient l’aspect extérieur de la propriété), il se peut qu’un permis de construire ne soit pas nécessaire.

Mais il est recommandé de vérifier d’abord auprès de votre municipalité. Même si vous pensez que les travaux relèvent de l’aménagement autorisé, il est conseillé de demander un certificat de légalité pour avoir la certitude que le projet est légal.

L’approbation des règlements de construction sera nécessaire pour les travaux, à moins que l’espace ne soit utilisé aux mêmes fins avant et après (comme le stockage). Les principaux points à respecter sont la ventilation, les moyens d’évacuation, la protection contre l’humidité et l’électricité.

Un expert peut établir des plans pour approbation, mais si vous faites appel à un spécialiste des sous-sols, cela fera partie de votre forfait.

Vérifiez votre imperméabilisation

L’aspect suivant à prendre en compte est la manière dont vous allez imperméabiliser la zone, ce qui aura une incidence sur votre demande d’assurance (surtout si vous vivez dans une zone inondable). L’imperméabilisation peut se faire de plusieurs façons :

  • Imperméabiliser par l’extérieur ;
  • Utilisez des réservoirs et appliquez du ciment entièrement collé sur les murs et le sol ;
  • ou utiliser des membranes de drainage des cavités pour s’assurer que l’eau reste en dehors de votre cave.

Pensez à la ventilation du sous-sol

Une bonne ventilation du sous-sol est cruciale. Que votre sous-sol soit enterré ou hors sol, une bonne compréhension de la qualité de l’air vous permettra de vous assurer que votre nouvel espace est sûr et sain.

Les sous-sols sont humides. Un mouvement d’air adéquat et une ventilation par des fenêtres ouvrantes permettent à l’humidité de sécher et empêchent la formation de moisissures, de champignons et de mildiou.

Conseils de conception et d’aménagement

Les puits de lumière extérieurs, surmontés d’une grille ou d’un vitrage (généralement opaque pour préserver l’intimité) peuvent canaliser la lumière du jour vers les fenêtres. Une cour creuse à l’arrière d’une propriété, avec des portes vitrées et des marches menant au jardin, est un moyen attrayant de faire entrer la lumière et de relier l’intérieur et l’extérieur.

Mais n’oubliez pas que vous sacrifiez la possibilité d’avoir un accès large, clair et sans marches au niveau du sol. La création de poches d’espace à double hauteur, de manière à ce que la lumière puisse être projetée du haut vers le bas, est un excellent moyen d’introduire la lumière du jour ainsi qu’un effet spectaculaire.

ARTICLES LIÉS