Baisse des taux des crédits immobiliers à prévoir avec le coronavirus ?

La crise sanitaire a bouleversé de nombreux projets immobiliers. Certains ont résisté en maintenant leurs plans tandis que d’autres ont mis leurs projets en stand-by, voire en arrêt. Vous êtes parmi ceux qui ont mis votre plan en stand-by et vous comptez le reprendre. Voici ce que vous devez savoir sur les crédits immobiliers en cette période du covid, notamment sur les taux appliqués.

Des taux en baisse depuis juin 2020

 

A lire en complément : Pourquoi investir dans une résidence secondaire à l’étranger ?

Depuis le second semestre 2020, on a vu les banquiers mettre en baisse le taux de leurs crédits immobiliers. Entre mai et juin 2020, la baisse des taux est passée de 0,05 à 0,30%. Les taux proposés ne sont pas non plus les mêmes pour tous les crédits, car les établissements bancaires se penchent minutieusement sur le profil de l’emprunteur et aussi sur la durée du prêt. Pour un crédit immobilier s’étalant sur 20 années, le taux varie aux alentours de 1,40% depuis juin 2020 alors qu’avant cette période, on pouvait proposer à un souscripteur un taux de 1,50%.

Une baisse continue pour 2021

Ces taux avantageux pour les crédits immobiliers se maintiendront pour cette année 2021. En février 2021, le taux sans assurance et frais annexes est descendu jusqu’à 1,10%. Cependant, en avril, les établissements bancaires et les institutions financières ont fait quelques ajustements avec pour certains une petite hausse et pour d’autres une petite baisse. C’est cette baisse des taux qui a en partie donné un nouveau souffle au marché immobilier de la capitale. Cependant, ce n’est pas tout le monde qui profite de ces taux avantageux.

A lire également : Quand et comment baisser le prix pour enfin vendre votre bien immobilier ?

Les conditions d’accès au prêt plus strictes

En effet, même si de nombreux Français rêvent de venir à bout de leur projet immobilier, le souci réside toujours dans ce financement. Oui, les taux sont en baisse, mais tous les déposeurs de dossiers ne reçoivent pas de retour positif. Depuis janvier 2020, le haut Conseil de Stabilité Financière oblige les banques et les institutions financières à appliquer des conditions d’emprunt plus strictes.

Peu importe le profil de l’emprunteur, le banquier ne peut étaler son crédit sur plus de 25 ans. Le taux d’endettement ne doit pas non plus aller au-delà de 33% et le total de sept ans de revenus pour tout dossier. Les banques à Paris ne valident plus les dossiers n’ayant pas d’apport personnel d’au moins 10%. Avec ces conditions, on voit de plus en plus de ménages qui voient leurs projets immobiliers en pause à cause du refus de financement de la banque.

Cette période de la crise sanitaire peut être considérée comme le bon moment pour acheter son appartement ou sa maison. À Paris comme dans de nombreuses régions de la France, le prix du mètre carré est en baisse. Avec le budget que vous avez, vous pouvez dénicher la maison et l’appartement de vos rêves. Pour compléter votre budget à l’acquisition, il est également possible de voir par rapport aux dispositifs accordés par l’Administration.

 

ARTICLES LIÉS